Le Plan Épargne Retraite (PER)

comment réduire ses impôts
Comment placer son argent
investissements éthiques et responsables

Envie de structurer votre épargne pour préparer votre retraite ou l’avenir de vos enfants ? Bien utilisé, le Plan Épargne Retraite (PER) peut vous permettre de constituer, pendant votre vie active, un complément de revenus pour vos beaux jours. Et ce, tout en bénéficiant d’avantages fiscaux et successoraux.

Présentation du PER

Depuis octobre 2020, le Plan Épargne Retraite remplace les anciennes solutions d’épargne retraite individuelles et collectives (PERP, loi Madelin, PERCO et article 83). Il se décline en trois volets :

  • Un PER individuel, le PERIN, sur lequel vous pouvez faire des versements volontaires, quand vous le souhaitez.
  • Deux produits d’entreprise qui permettent aux salarié(e)s de constituer une épargne salariale :
        • Le PER collectif (PERCOL), qui peut être alimenté par des versements volontaires ou par des sommes issues de l’intéressement, de la participation, du compte épargne temps ou par des abondements de l’entreprise.
        • Le PER obligatoire (PERCAT), souscrit par l’entreprise pour certain(e)s ou tou(te)s ses salarié(e)s, qui consiste à mettre en place des versements volontaires ou obligatoires.

Avec un PER, votre épargne est bloquée jusqu’à la retraite. Vous avez alors le choix de la récupérer sous forme de rente (c’est-à-dire de revenus réguliers) ou de capital versé en une ou plusieurs fois (sauf pour un PERCAT, qui permet uniquement une sortie en rente).

Pourquoi on aime le PER ?

« Le PER est avant tout une solution d’épargne intéressante pour préparer votre avenir : achat d’une résidence principale et/ou anticipation de la perte de revenus à la retraite. Grâce au PER, vous pouvez anticiper ces projets, tout en déduisant les versements de votre revenu imposable. Très souple, vous réalisez des versements quand vous le souhaitez. »

Mai LUU

Cogérante, Confidence Conseils

Pourquoi ouvrir un Plan Épargne Retraite :

  • Une rente ou un capital :

versé en une ou plusieurs fois, lors de votre départ en retraite ;

  • Un avantage fiscal :

immédiat (vos versements sont déductibles de vos revenus imposables) ou au dénouement du contrat ;

  • La possibilité de débloquer les fonds :

par anticipation dans certaines situations exceptionnelles (voir ci-dessous) ;

  • Accessible :

dès 100 € de versements par mois (après un versement initial de 1 000 €).

Bon à savoir

Il existe quelques situations permettant de débloquer votre argent avant la retraite :

  • Suite à l’acquisition de votre résidence principale.
  • En cas d’accident de la vie : décès de votre conjoint(e), invalidité, fin des droits d’allocation chômage, surendettement ou encore cessation d’une activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire.

Le PER, c’est fait pour vous si…

  • Vous souhaitez structurer et valoriser votre épargne, en prévision de votre retraite.
  • Vous avez des projets à long terme tels que l’achat d’une résidence principale.
  • Vous êtes chef(fe) d’entreprise et vous souhaitez mettre en place une solution d’épargne salariale pour vos salarié(e)s.
  • Vous êtes travailleur(se) non salarié(e) et vous souhaitez optimiser votre plafond de déduction Madelin, tout en préparant vos beaux jours.

Intéressé(e) par le PER ?

Contactez notre cabinet de conseil en gestion de patrimoine à Caen !

Le Plan Épargne Retraite pour réduire vos impôts :

La déduction fiscale : à l’entrée ou à la sortie ?

En tant que particulier ou salarié(e), vous pouvez bénéficier d’une déduction fiscale de vos revenus imposables « à l’entrée », autrement dit, quand vous faites un versement volontaire ou obligatoire sur votre PER. Si vous êtes une entreprise, vous pouvez déduire les versements obligatoires sur les PER de vos salariés de votre bénéfice imposable.
Cependant, contrairement aux idées reçues, il est parfois plus intéressant de ne pas opter pour une déduction fiscale à l’entrée et de la reporter à la sortie (lors de votre passage à la retraite ou en cas de déblocage anticipé).

Le conseil de Mai

« Le PER n’est pas un produit miracle : dès lors que vous bénéficiez d’un avantage fiscal à l’entrée, vous serez imposé(e) à la sortie. Le moment où vous payez vos impôts est simplement décalé. En général, la déduction à l’entrée est intéressante si vous faites partie des tranches d’imposition élevées pendant votre vie active, par exemple la tranche à 41 %, et si vous perdez une tranche à la retraite. Vous pourrez alors bien défiscaliser pendant que vous travaillez (et gagnez plus), puis être moins imposé(e) à la sortie (quand vos revenus sont moindres). »

L’avantage successoral du PER :

En cas de décès avant 70 ans, votre PER peut revenir à vos héritiers sous forme de capital, avec un abattement de 152 500 € par bénéficiaire sur les droits de succession (puis une taxation à 20 % jusqu’à 852 500 € et 31,25 % au-delà). Si vous disparaissez après 70 ans, vos héritiers peuvent se partager un abattement de 30 500 € sur les capitaux.
Mais attention, cet avantage successoral ne vaut que si vous souscrivez un PER assurantiel (dont le principe est proche de celui d’une assurance vie) et non un PER bancaire (ou compte-titres).

PER : quels sont les risques ?

Le PER permet d’épargner à long terme et donc de lisser la prise de risque. Peu importe la manière dont se comporte le marché au fil des ans : en investissant régulièrement (même de petits montants) et sur le long terme, vous augmentez vos chances de réaliser une belle plus-value à la sortie.

On se lance ?

Vous souhaitez savoir si le PER est une solution d’épargne retraite adaptée pour vous, notamment par rapport à l’assurance vie ? Contactez-nous !

Chez Confidence Conseils, nous sommes là pour vous aider à y voir plus clair et pour vous orienter vers la solution la plus avantageuse, en fonction de vos besoins fiscaux.

Nous contacter pour souscrire un PER

Rate this page